Formation Diagnostic de Performance Energétique (D.P.E)

Période de 3 jours soit 21 heures (750€) - DPE SANS mention (pour recertifications)
Période de 5 jours soit 35 heures (1250€) - DPE SANS mention (non-initié)
Période de 5 jours soit 35 heures (1250€) - DPE AVEC mention (module complémentaire aux 3 jours)

OBJECTIFS DE LA FORMATION
- Etre autonome et efficace pour pouvoir réaliser un Diagnostic de Performance Energétique en application et dans le respect des exigences réglementaires
- Maîtriser les méthodes de calcul pour tous les types de DPE et pour chacune des configurations de bâtiment,
- Acquérir une méthodologie de travail,
- Etablir un rapport DPE : calculs et recommandations
- Présentation de la méthode  3CL (Calcul des Consommations Conventionnelles des Logements) et autres méthodes disponibles définies par les textes.
- Prise en main d'outils de calculs nécessaire à l'établissement du niveau de performance d'un bâtiment (maison individuelle – Bâtiments collectifs ou  tertiaires).

SUPPORT UTILISES
Durant la formation, les documents de travail, guides (formations + textes règlementaires seront remis sur clés USB).

Formation DPE sans mention : 3 jours

MAISONS INDIVIDUELLES ET APPARTEMENTS

1. les généralités du bâtiment
- la typologie des constructions, les bâtiments, les produits de construction, les principaux systèmes constructifs, les techniques constructives, notamment les différents types de murs, de toiture, de menuiseries, de planchers, de plafonds, leur évolution historique et leurs caractéristiques locales.
- les spécificités des bâtiments construits avant 1948, notamment en termes de conception architecturale et de caractéristiques hygrothermiques des matériaux.

2. la thermique du bâtiment
- la thermique des bâtiments, notamment les notions de thermique d’hiver et d’été, de prévention et de traitement des désordres thermiques ou hygrométriques sur les bâtiments.
- les grandeurs physiques thermiques, notamment la température, les degrés jours unifiés, la puissance, les énergies primaire et secondaire, le flux thermique, la résistance thermique, la conductivité thermique, la capacité calorifique, l’inertie thermique, les pouvoirs calorifiques supérieur et inférieur, la notion d’émission de gaz à effet de serre.
- les différents modes de transfert thermique : conduction, convection (naturelle et forcée), rayonnement.
- les principes des calculs de déperditions par les parois, par renouvellement d’air.
- les principes de calcul d’une méthode réglementaire ainsi que les différences pouvant apparaître entre les consommations estimées et les consommations réelles compte tenu notamment de la présence de scenarii conventionnels.
- les sources de différence entre les consommations conventionnelles et mesurées.

3. l'enveloppe du bâtiment
- les matériaux de construction, leurs propriétés thermiques et patrimoniales, notamment pour des matériaux locaux ou présentant un faible impact environnemental et leur évolution historique.
- les défauts d’étanchéité à l’air et de mise en oeuvre des isolants ainsi que les sources d’infiltrations d’air parasites.
- les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique de l’enveloppe du bâtiment et leurs impacts potentiels, notamment sur les besoins en énergie du bâtiment, ses émissions de gaz à effet de serre et sur les changements hygrothermiques des ambiances du bâtiment.

4. Les systèmes
- les réseaux de chaleur, les équipements techniques, notamment les principaux équipements individuels de chauffage, de climatisation et de production d’eau chaude sanitaire utilisant différentes sources d’énergie.
- les principaux équipements de ventilation : simple et double flux.
- les principaux équipements individuels utilisés pour contrôler le climat intérieur.
- les défauts de mise en oeuvre des installations et les besoins de maintenance.
- les technologies innovantes.
- les notions de rendement des installations de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.
- la mise en place d’énergies renouvelables.
- les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique des systèmes et leurs impacts potentiels, notamment sur les besoins en énergie du bâtiment, ses émissions de gaz à effet de serre et sur les changements hygrothermiques des ambiances du bâtiment.

5. Les textes réglementaires

 

Formation DPE AVEC mention : 2 jours supplémentaires

DPE A L'IMMEUBLE OU DES BÂTIMENTS AUTRE QUE D'HABITATION

6. Les généralités sur le bâtiment
- analyse des configurations thermiquement défavorable pour les locaux au sein de l'immeuble

7. La thermique du bâtiment
- diagramme de l'air humide

8. l'enveloppe du bâtiment

9. Les systèmes
- les différents systèmes de chauffage, de refroidissement, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation et d’éclairages dans les bâtiments à usage principal autre que d’habitation et les parties communes des immeubles.
- les chaufferies : fonctionnement, sécurité, performances.
- les auxiliaires des différents systèmes.
- les notions de prévention des risques liés aux légionnelles.
- l’équilibrage des réseaux de distribution.
- les principaux équipements collectifs de chauffage, de climatisation, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation et ceux utilisés pour contrôler le climat intérieur.
- les possibilités d’amélioration énergétique et de réhabilitation thermique des systèmes des bâtiments.
- les notions de conditionnement d’air et de distributions hydraulique et aéraulique.
- les centrales de traitement d’air : mélange, filtration, humidification, chauffage, refroidissement, déshumidification, etc…

10. Les textes réglementaires

Plus d'informations sur la formation diagnostiqueur DPE

Vous êtes intéressés par la formation de diagnostiqueur DPE proposée par FDTI ?